Les amants de Calvet

Installation créée pour les Journées Européennes du Patrimoine 2017 au Musée Calvet à Avignon

Une fiction a été imaginée au sein de la Galerie Vernet. De mystérieux objets aux faces colorées apparaissent sur des socles percés à l’intérieur desquels se trouvent des niches. Elles abritent des représentations de personnages identifiables. On reconnaît Apollon, Cyparisse, Mercure, l’Odalisque en rouge… Ces figures semblent s’être échappées des tableaux qui sont exposés dans la Galerie pour mieux se rencontrer et se charmer.


Personnages

Les personnages ne sont pas directement discernables. Il faut se pencher puis regarder à travers un orifice pour les découvrir. Certains exhibent leurs attributs comme le lutteur Meissonnier qui dévoile sa musculature. D’autres revêtent des parures colorées ; le sultan a remplacé son turban traditionnel par plusieurs ailes de papillons. D’autres encore se sont déjà rencontrés et s’adonnent aux plaisirs sensuels.


Objets rituels de séduction

Il s’agit de sculptures en bois partiellement recouvertes d’ailes de papillons tropicaux (Il ne s’agit pas d’insectes sauvages mais de papillons élevés dans des fermes). Ces-derniers ont été choisis pour leurs couleurs chatoyantes mais aussi en allusion à une tradition du XIXe siècle selon laquelle la femme désirée se voyait offrir un papillon coloré de la part de l’homme romantique.

Avec leur face ornée d’ailes iridescentes, ces sculptures sont semblables à de grands talismans tels des objets rituels de séduction. C’est au spectateur de retrouver les gestes liés à leur cérémonial et peut-être de se laisser séduire.