Route de Berne 7

Conservation-restauration du décor du hall d’entrée et de la cage d’escalier

Juillet 2018 – septembre 2018 - (3 mois à 2 personnes)

L’immeuble « les Lauriers » à la route de Berne 7 possède l’un des plus riches décors de hall d’entrée et de cage d’escalier de Lausanne. Construit en 1906 par l’entrepreneur Gabella, il a vraisemblablement été conçu comme une « carte de visite » qui témoigne du savoir-faire de l’entreprise.

La société coopérative d’habitation Lausanne (SCHL) a réhabilité l’immeuble. Notre intervention de conservation-restauration s’est concentrée sur les décors présents dans les parties communes. L’entrée se caractérise par un sol en mosaïque de marbres polychromes, des panneaux de marbres peints en trompe-l’œil et un décor peint représentant des colombes et des grappes de raisin sur la voûte en anse de panier. Une frise végétale parcourt l’ensemble de la cage d’escalier. Les ferronneries sont composées de volutes d’inspiration Art Nouveau.


A propos de cet objet

Objet Immeuble « les Lauriers »
Décor peint du hall d’entrée et de la cage d’escalier
Localisation Route de Berne 7 Lausanne
Datation 1906
Technique Peinture à l’huile sur enduit

Description du traitement effectué

Nettoyage - Une épaisse couche de poussière sèche et grasse était mêlée à un film de vernis oxydé et formait un amalgame brunâtre qui recouvrait la couche picturale de l’ensemble des décors. Pour retirer ces dépôts sans endommager les peintures, des compresses en pulpe de papier ont été utilisées. Cette pâte légèrement alcaline a été appliquée sur la surface des décors peints en procédant par secteur. Elle a ensuite été retirée et la zone rincée à l’aide d’une éponge humide. Les dépôts crasseux et résineux se sont ainsi trouvés piégés dans les compresses laissant apparaître une couche picturale propre.

Premier vernis - Après les opérations de nettoyage, un vernis composé d’une résine synthétique a été appliqué au pinceau large sur l’ensemble des décors. Il s’agit d’une résine urée-aldéhyde qui forme un film transparent, brillant et qui ne jaunit pas.

Retouche et protection - Les lacunes et les usures présentes dans la couche picturale ont été comblées puis retouchées avec des pigments liés à une résine acrylique.
- Pour protéger les peintures des parois du hall d’entrée et celles du soubassement da la cage d’escalier, une pellicule composée de cire microcristalline a été appliquée au pinceau. Elle forme un film incolore et hydrophobe qui a été lustré au niveau des panneaux centraux afin d’obtenir une surface brillante qui imite celle du marbre poli.

Durée des travaux 3 mois à 2 personnes

Le ressenti du conservateur-restaurateur

Lorsqu’on observe cet immeuble depuis la place de la Sallaz, son architecture d’inspiration composite, à la fois Heimatstil avec son imposante toiture à la Mansart et italianisante avec ses balcons à balustres, se démarque fortement de son environnement urbain. Et quand on franchit la porte d’entrée, on est encore plus frappé par la richesse des éléments décoratifs.

Ce savoir-faire artisanal du début du XXe siècle a été remis en valeur grâce à notre intervention. Nous avons opté pour un esprit minimaliste afin de conserver le plus possible l’authenticité de cet ensemble décoratif. De nouveaux équipements ont toutefois dues être installés pour répondre aux normes actuelles d’habitation. Ces ajouts ternissent quelques peu le décor.


Avant-Après

Photos © Atelier Delachaux Photographie